Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par collectif-litterature

nous_etions_faits.jpgUne chronique de Cassiopée.

 

«La liberté et son pendant, la solitude, maintenant je les connaissais bien. La solitude est à vous, elle vous tient, et on ne sait jamais si c’est une délivrance ou une malédiction.»

 

Serge, Suzanne, un homme, une femme, une rencontre, chabada bada  chabada bada….

C’est ce qu’on pourrait imaginer lorsque les deux personnages de ce roman se croisent…

Chacun est marié mais parfois la vie nous pousse, nous tire, nous entraîne, nous emporte loin de ce quotidien qui tout à coup nous semble lisse, trop lisse…

 

Une relation parfois ambiguë se nous entre eux. Il y a le silence complice partagé qui devient les silences, les non-dits ….

 

«Comment deviner ce qui se cache dans les silences quand on est tellement habitué à les laisser passer avec leurs cohortes d’anges et de questions dangereuses ?»

 

Que cherche Serge dans ce rapport avec une femme qu’il trouve, au demeurant, pas forcément à son goût ? Qu’est-ce qui le pousse à vouloir toujours plus avec elle ?

Et Suzanne? Est-elle aimée pour elle-même ? Est-elle aimée d’ailleurs?

 

C’est d’une écriture poétique, tout en ressentis, que Véronique Olmi nous offre un peu de la vie de ces deux amants. Au départ, cela ressemble à une histoire comme on en connaît, un couple qui se construit au détriment de ceux existants. Mais il y a la part d’ombre de Serge, ce mal-être soigneusement enfoui, jalousement gardé, qui tout à coup, va remonter à la surface. D’abord vaguelette, puis vague, avant de devenir un véritable tsunami. La tempête et la houle s’installent en lui, l’étouffent et il faut qu’il s’exprime, qu’il se libère… Mais à quel prix ?

 

Un roman qui monte en puissance au fil des pages et un véritable coup de cœur!

 

 

Titre: Nous étions faits pour être heureux

Auteur: Véronique Olmi

Editions: Albin Michel (23 Août 2012)

Collection: Littérature générale

Nombre de pages: 235

ISBN: 978-2226242976

 

 

Quatrième de couverture:

 

Quand Suzanne vient dans la maison de Serge à Montmartre, il ne la remarque pas. Elle accorde le piano de son fils. Elle est mariée, lui aussi, et à 60 ans il a ce dont rêvent les hommes : un métier rentable, une jeune femme parfaite, deux beaux enfants. Pourquoi soudain recherche-t-il Suzanne qui n’est ni jeune, ni belle, et apparemment ordinaire ?

Pourquoi va-t-il lui confier un secret d’enfance dont il n’a jamais parlé et qui a changé le cours de sa vie ?

Commenter cet article