Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par collectif-litterature

en_attendant.jpgUne chronique de Cassiopée.

 

Livre lu dans le cadre de l’opération « On vous lit tout » avec Libfly et le Furet du Nord.

 

« Selon elle, ce n’était pas normal que je l’adore autant. »

 

Marie commente, exprime, développe, « transpire » l’amour qu’elle éprouve pour sa mère.

Un amour fusionnel, fort, intense (trop ?), un amour qui la tient debout, qui la fait vivre, qui la nourrit ….

 

C’est par l’intermédiaire d’une conversation avec son mari peu avant Noël que Marie nous parle. A travers ses mots, c’est son histoire personnelle que nous découvrons, sa dépendance à sa mère, ses relations difficiles avec ses frères, sa place de fille, de sœur, d’amante, d’épouse…..

Les choix qu’elle fait, ses renoncements, ses interrogations, ses douleurs, ses peurs, tout est relié à sa mère comme si elle ne pouvait pas exister « seule » …..

Sauts incessants entre présent et passé, nous avançons au gré des chapitres, écoutant la musique des mots ….

« J’ai compris le pouvoir des mots et adoré l’efficacité de leur violence. »

Parfois ceux-ci se bousculent, le tempo est haché, comme si tout se télescopait devant la situation qui fait souffrir Marie ; à d’autres moments le rythme est plus lent, les phrases prennent alors le temps de nous présenter les événements….

 

C’est un livre qui vous pénètre, dans lequel vous cheminez à pas feutrés, comme gênée parfois de ce partage d’intimité, de la façon dont Marie se met à nu …..

Il renvoie chacun de nous à sa propre existence, à ses rapports avec sa mère mais aussi à ceux qu’une mère peut entretenir avec ses enfants ….

 

C’est un cri d’amour, un de ces cris qui résonnent encore longtemps en vous, une fois les pages refermées….

 

Titre : En attendant que les beaux jours reviennent

Auteur : Cécile Harel

Editeur : Les Escales

Date de parution : 23/08/2012

Nombre de pages : 287

ISBN : 2365690106

EAN : 978-2365690102

 

Commenter cet article