Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par collectif-litterature

lovita

Une chronique de Cassiopée.

 

« Votre âme partira sans doute en couleurs et votre fils aura une palette ineffable devant les yeux. »

 

Trois femmes : Lovita l’artiste, Martha son agent, amie qui aide au quotidien, la psy et Martin le fils de Lovita …Huis clos de femmes hormis le bambin…

Lovita est une écorchée vive, qui se cherche, qui broie les couleurs car le blanc lui pourrit la vie… Il n’y a que son atelier qui a l’air vivant car coloré, le reste est blanc et vide …

C’est une de ces femmes a la personnalité troublée et troublante, une femme qui dérange par son art….

« Ma main court toute seule, ma main est la messagère de toutes les femmes du passé, mais j’ai le pouvoir de l’artiste, ce que je fais est bien loin de la compulsion volontaire. »

Bien « qu’handicapée » des sentiments, Lovita aime son fils, mal ou bien, le lecteur ne doit pas se poser en juge car il ne sait pas tout, ou alors il hésite : où se trouve la frontière entre le vrai et le faux ? Entre ce que Lovita a réellement vécu ou totalement inventé ?

 

L’art de Lovita prend de la place, dans ses tableaux elle transmet ses colères, ses questions, sa révolte, elle choque volontairement car pour elle c’est le seul moyen d’exister. Il faudra qu’elle apprivoise sa relation avec son enfant pour exister autrement, pour elle-même, par elle-même et non pas par oeuvres interposées…..

 

Long cheminement faits de hauts de bas, de passages chez la psy pour garder son fils où elle essaie de donner le change, Lovita forte et fragile à la fois entraîne le lecteur sur les chemins de la vie qui n’est jamais simple….

 

L’écriture de Nicole Giroud est forte, elle est ponctuée de nombreux dialogues, parfois secs, comme autant de coups de massue reçus par ceux qui gravitent autour de Lovita, qu’ils soient in ou off…. Elle nous interroge sur la place d’un partenaire, d’un enfant, de la famille, dans la vie d’un artiste, sur ce qu’est l’inspiration, sur les limites de la bienséance dans l’art (est-ce que tout est permis au nom de l’art ?)….

 

Les réponses sont entre les lignes et appartiennent à chacun mais il est intéressant de s’approprier ce livre pour entrevoir comment l’auteur introduit ces sujets…..

Couleurs….douleurs….il n’y a qu’une lettre de différence….

 

Titre : Lovita broie ses couleurs

Auteur : Nicole Giroud
Éditions : Plumitive Éditions (24 Mars 2014)
Nombre de pages 177
ISBN : 979-10-93327-00-6

 

 

Quatrième de couverture

 

Comment s’en sortir dans la vie quand on a des cartes pourries mais un physique ravageur, une totale absence de scrupules et qu’on peint des tableaux qui troublent les hommes ? En exploitant les autres, les hommes bien sûr mais aussi Martha l’agent artistique obèse tombée en amour devant la peinture de Lovita et de son fils de huit ans, Martin.

Commenter cet article