Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par collectif-litterature

 chute_des_geants_tome1.jpgUne chronique de Cassiopée.

 

Mille pages d’un papier assez fin mais solide, une couverture souple que j’ai trouvé très désagréable au toucher (au bout de vingt minutes, je couvrais le livre…), une police de caractères ni trop grosse, ni trop petite, l’index des personnages au début du roman avec leur pays d’origine et s’ils sont imaginaires ou réels, un bon canapé, les vacances et c’est parti pour plusieurs heures de lecture …

Assurément, Ken Follett, et ce n’est un secret pour personne, connaît les rouages d’un best seller. Ce n’est pas une raison pour être négatif et bouder son plaisir.

Je voudrais vraiment savoir comment il s’y prend pour écrire. A-t-il une trame, ses personnages sont-ils définis à l’avance, comment glisse-t-il les passages « historiques » dans son déroulement, sans que cela fasse « parachuté» etc etc … ? Combien de temps pour écrire une telle saga ?

Trois parties d’inégale longueur, des sous parties, des chapitres, tout cela bien structuré et défini (les mois et années sont précisés si besoin), font que malgré la foultitude de personnages (dont les noms ont des consonances bien adaptées à leur pays d’origine), jamais on ne s’embrouille, en se demandant qui est qui et où on est …

L’écriture est limpide, glisse sous les yeux, accrocheuse …. Les dialogues bien écrits, rythment les actions. Il n’y a pas de longue réflexion sur les comportements des uns et des autres, des études psychologiques à n’en plus finir, non, simplement le nécessaire pour comprendre et rester à la portée de tous, tout en conservant la qualité.

C’est pour moi, un véritable tour de force au niveau de l’écriture.

Les divers pays du conflit 1914-1918 sont évoqués avec des individus hauts en couleurs, représentant les différentes classes de la société et les relations entre les uns et les autres.

Conflits d’intérêt, amours contrariés, politique, syndicats, maladies, guerres, clergé, bourgeois, ouvriers, grands de ce monde, enfants, adultes, vieillards, tous les niveaux de vie de chaque pays sont actifs, plus ou moins selon leur rôle mais aucune catégorie ne semble oubliée …

C’est magistral pour cette « mémoire » ainsi transmise. S’intercalent ça et là des faits historiques ou pas (certains sont purement romancés comme le précise l’auteur en fin de livre.

C’est peut-être un problème : une personne prenant cette lecture pour argent comptant peut penser que ce qu’elle a lu est une transmission de l’Histoire (avec une majuscule). Ce n’est pas le cas ; même si, pas le biais de ces nombreuses pages, on a l’envie d’aller au plus près de la vérité donc d e se documenter sur cette période.

Combien d’Ethel, de Lady Maud, de Walter, de Billy ont réellement existé ? Combien se sont battus, anonymes, espérant pour eux comme pour les autres de meilleures conditions de vie ? Combien ont trouvé stupides cette guerre où les géants ne prenaient pas de recul avant d’envoyer les hommes se battre ?

On ne voit pas passer les mille pages et on se dit qu’il aurait pu étoffer ça et là en glissant une documentation plus fouillée, plus complète, mais ce n’était pas le but et il aurait, à mon avis, perdu, une partie de ses lecteurs.

On peut dire que l’œuvre de Ken Follett est un sacré pari, qu’il n’est pas historien pour se donner le droit de parler de tout ça. Je conçois que certains pensent cela, que d’autres trouvent des longueurs à ce livre. Pour ma part, il n’en a rien été.

Je reconnais qu’il sait parfaitement agencer ses chapitres pour écrire un best seller, captiver le lecteur, doser les faits historiques et la partie romancée, faire rebondir l’intrigue à chaque instant etc. …

On peut reprocher le fait qu'il y ait des personnages qui se retrouvent grâce à des circonstances un peu tirées par les cheveux ... c'est un roman....

Mais je peux affirmer que, dès la première page, je me suis attachée aux pas des différents protagonistes et que je n’ai pas eu envie de les laisser ….

 

Cassiopée

 

Le siècle, tome1 : la chute des géants
Ken Follett
Livre de poche (janvier 2012)
1056 pages ; 11,20 €

Commenter cet article

Vlynette 06/04/2014 23:55

J'aurai pu écrire la même chose, mot pour mot !!! Même pour la couverture ;-)
Je viens de commencer le tome 2 "l'hiver du monde" tout aussi prenant dès les premières pages...