Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par collectif-litterature

aime-mari.jpg

Une chronique de Cassiopée.

 

 De temps à autre, un livre qui ne se prend pas au sérieux, ça fait du bien. J’avais besoin d’une pause lecture plus détendue et je suis bien tombée. Le roman de Sylvie Bourgeois se lit sans difficulté et contient beaucoup d’humour. Pour ne rien gâcher, on y trouve quelques questions plus consistantes en filigrane et c’est intéressant.

 

 Emma, jeune veuve quadragénaire, mère d’un garçon, est une « tête  bien pleine» et elle en oublie le plus souvent, depuis qu’elle est seule, qu’elle est aussi une femme… Elle est invitée au mariage de sa demi-sœur qui la bat froid. Elle n’a vraiment aucune envie de se retrouver face à toute la famille, sa mère qui la regarde de haut, son autre sœur avec qui elle a peu de contacts, son beau frère qu’elle a eu comme professeur et le futur marié. Concernant ce dernier, qu’elle n’a jamais rencontré, elle sait qu’il est riche, quinquagénaire, plutôt enveloppé, trois critères qui, d’emblée, en font une personne totalement antipathique avec qui, elle le sait, c’est couru d’avance, elle ne pourra pas discuter, ni échanger sur quoi que ce soit.

 

Coachée et habillée par son amie Charlotte, experte en hommes (et qui tient un blog où elle parle d’Emma pour conseiller d’autres femmes), elle va, en trainant les pieds, malgré tout, à ce mariage so chic sur la côte d’Azur. Luxe, argent, prétentieux, faux semblants, tout ce qu’elle abhorre semble se concentrer dans la somptueuse fête organisée pour les nouveaux époux…

 

 Comment peut s’en sortir lorsqu’on se trouve dans un lieu où l’on n’a pas envie d’être, avec des gens que l’on juge détestables et que l’on n’a aucune possibilité de fuir ? Être patient ou faire une rencontre sympathique qui permettra de voir les choses différemment. C’est ce qui se produit puisque Emma croise Fred, un autre invité qui va l’aider à compléter le coaching à distance de Charlotte.

 

Grâce à eux deux, elle va se « révéler », se prendre en mains et oser….

 Neuf chapitres et un épilogue, tous agrémentés de nombreux dialogues et de situations cocasses donnent du rythme à ce livre où le personnage principal et son cercle d’intimes sont attachants. On a envie de prendre la main d’Emma, comme celle d’une bonne copine (je me demande ce que penserait un homme qui lirait ce livre…est-ce un roman plutôt destiné à un public féminin ?) et de lui donner des conseils pour qu’elle vive autre chose, autrement et qu’elle prenne soin d’elle …

 

 L’écriture de l’auteur est fluide, le « scénario » (Sylvie Bourgeois pensait-elle déjà à une adaptation en film lorsqu’elle a écrit ?) assez simple, les individus un peu caricaturaux mais il y a malgré tout beaucoup de qualités dans le style et on n’a pas l’impression de phrases au rabais et d’un ouvrage écrit vite fait. 

 

J’ai beaucoup apprécié Emma, forte et fragile à la fois, femme de tête, qui ne souhaite pas montrer ses fêlures, qui a du mal à se laisser aller… Lorsque ses amis lui parlent de « fringues » ou de chaussures de marque, elle est loin de tout ça et de ce fait, elle est très crédible, comme ces femmes seules, le « nez dans le guidon », dont la vie est boulot, enfants et qui, se consacrant à fond à ces deux tâches, « s’oublient » complètement….

 

Un roman léger mais également rempli d’humanité….

 Auteur et scénariste plutôt complète (le scénario des « Randonneurs à Saint Tropez » c’est en partie elle), le livre « En attendant que les beaux jours reviennent » sous le nom de Cécile Harel, c’est elle aussi…. Sylvie Bourgeois est une femme « multi casquettes » qui réussit bien tout ce qu’elle entreprend…

 

A noter : « J’aime ton mari » va être adapté au cinéma.

 

Titre : J’aime ton mari

Auteur : Sylvie Bourgeois

Éditions : Adora (Janvier 2014)

Nombre de pages : 220

ISBN : 978-2-9547229-0-0

 

Quatrième de couverture

 Emma, mathématicienne au CNRS, vilain petit canard de sa famille, préférant sauver l’Amazonie que soigner son apparence, se rend au Cap d’Antibes, au luxueux mariage de sa demi-soeur âgée de 20 ans. Mal à l’aise dans ce monde d’argent éloigné de ses valeurs, elle découvre que ni André, son séduisant nouveau beau-frère, ni Léonard, le mari taciturne de sa soeur aînée, ne correspondent à l’image qu’elle s’en faisait. Coachée par Fred, coiffeur des stars qui la transforme en bombe sexuelle, et Charlotte, experte en conseils amoureux, notre Cendrillon va faire tourner la tête de tous les invités.

 

Commenter cet article

Patrice 30/06/2015 13:45

Je suis un homme et j'ai eu envie de répondre à votre question. Oui les hommes nous nous retrouvons dans J'aime ton mari qui décrit des situations drôles mais tellement justes. J'ai aimé que ce ne soit pas une romance a l'eau de rose mais une vraie comédie un peu cruelle dans laquelle chacun en prend pour son grade. C'est un livre intelligent et bien écrit, ce qui est à souligner car rare dans cette catégorie.