Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par collectif-litterature

La route de Savannah Winds, de McKinley, Tamara

Une chronique de Cassiopée

Ce roman nous présente Fleur, une jeune femme architecte d’une trentaine d’années. En couple avec un chirurgien reconnu, elle rêve d’avoir des enfants avec lui et de construire une relation durable et solide.  Il l’aime mais il est réticent à l’idée d’une progéniture… Elle ne comprend pas et leurs discussions sont stériles. Ils sont dans une impasse, chacun bloqué dans ses idées. Mais voilà que deux nouvelles lui tombent dessus en même temps : et comme par hasard, une bonne et une mauvaise… Elle reçoit un héritage conséquent d’une mystérieuse tante et elle perd son boulot car son patron n’était pas aussi net qu’il le semblait… C’est l’occasion pour Fleur de faire une pause, loin de son compagnon, sur les terres dont elle a hérité.  La possibilité de souffler, de faire le point, de réfléchir au sens de sa vie, aux choix qu’elle fait. Une parenthèse, autant pour elle que pour son compagnon. Elle va donc se rendre dans un coin d’Australie qu’elle ne connaît pas, un havre de paix en bord de mer et un ranch coupé de tout à l’intérieur des terres. Là-bas, elle découvrira les journaux intimes de sa tante Annie et le chemin qu’elle va suivre, en les lisant, vers le passé aura de forts et surprenants retentissements dans sa vie.

Il y a donc, d’une part, en fil rouge, le quotidien de Fleur dans le présent, et d’autre part les écrits de la diariste qui nous ramènent des années en arrière. C’est très bien écrit (merci à la traductrice), fluide et captivant. On a envie, sans cesse, de connaître la suite, de savoir comment vont s’en sortir les différents personnages quelle que soit l’époque. Parce qu’il faut bien le dire, au-delà de Fleur, Annie, et leurs conjoints respectifs, il y a toute une famille à appréhender pour le lecteur. Les demi-sœurs, le père, les amis etc.. Les relations ne sont pas particulièrement simples et pas toujours respectueuses. Les non-dits, les mensonges, les malversations, sont légion. Fleur essaie de faire face, le mieux possible mais ce n’est pas facile pour elle. Elle sert de « tampon », de médiatrice, entre les uns et les autres et il faut aussi qu’elle prenne du temps pour elle, car elle risque de s’oublier à force de penser aux autres.

Porté par une écriture envoutante, ce récit ne se lit pas, il se dévore ;- ) mais il est également nécessaire de le savourer.  L’auteur rend « visible » chaque lieu qu’elle évoque. On entend les sauterelles qui s’écrasent sur le pare-brise, on sent la fraicheur de l’eau entre les orteils, on tend l’oreille lorsqu’arrive la tempête, on supporte la chaleur…  Les protagonistes sont décrits avec suffisamment de finesse et de précision pour qu’ils soient rapidement des familiers. Certains nous exaspèrent, d’autres nous font de la peine, et peu nous indiffèrent. L’atmosphère magique des grands espaces australiens, au nom de rêve (comme le titre de ce recueil) nous ensorcelle et Fleur est si attachante que l’on n’a aucunement l’envie de la laisser.

 Par l’intermédiaire de ce livre, de nombreux sujets sont abordés : les grossesses désirées ou non, le dialogue dans les couples et les familles, le respect des choix de vie de chacun, l’écoute, la tolérance, entre les ethnies aborigènes, les conditions de vie autrefois et de nos jours en Australie…
J’ai beaucoup apprécié cette lecture que j’ai trouvée très aboutie et accessible. Les différentes parties se complètent et s’équilibrent. L’ensemble est agréable à lire et permet de passer un excellent moment.

La route de Savannah Winds
Auteur : McKinley, Tamara
Traduit de l’anglais par Danièle Momont
Éditions : L’Archipel (10 Avril 2019)
ISBN : 9782809826159
400 pages

Quatrième de couverture

Début des années 2000. À Brisbane, Fleur apprend qu’elle hérite d’Annie Somerville, une tante qu’elle n’a jamais rencontrée. Milieu des années 1930. Annie et son époux ont quitté Melbourne pour devenir éleveurs à Savannah Winds, un ranch au nord-est de L’Australie, dans une contrée rude. À la lecture du journal d’Annie, le doute et l’angoisse assaillent Fleur. A-t-elle bien fait d’entreprendre ce voyage à travers le temps et l’espace ?

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article