Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par collectif-litterature

Les règles d’usage, de Joyce Maynard

Une chronique de Cassiopée

Du jour au lendemain, Wendy, treize ans, est face à l’horreur. Sa mère a disparu dans les attentats contre les tours le 11 Septembre à New-York. Avec son beau-père et son demi frère, ses sentiments oscillent entre désespoir, lueur fugitive d’espérance (et si Maman avait perdu la mémoire suite au choc et était dans un hôpital ?), résignation, colère …. Comme tout un chacun, face à la perte d’un être cher, elle voudrait dormir puis se réveiller et que tout soit comme avant….. Que faire ? Rester ici avec ce chagrin qui l’étouffe ? Ou partir vers ce père biologique qu’elle connaît peu et qui vit en Californie ? Il semble tellement différent de son quotidien, un peu comme un adolescent attardé sans contrainte…. Alors Wendy part, elle fuit sa souffrance pour aller vers un ailleurs inconnu….Son séjour là-bas sera celui du passage à l’âge presqu’adulte, celui de la résilience, de la découverte de ce qu’elle est, de ce qu’elle veut…..

Splendidement écrit, d’une plume légère et délicate, parfaitement traduit, ce roman vous porte et vous emporte… Il n’est pas larmoyant, il est vivant malgré la mort qui frappe dans les premières pages. On y voit Wendy qui réalise qu’elle n’a pas changé en apparence alors qu’elle n’a plus de Maman, on l’écoute nous murmurer ses souvenirs avec celle qui l’aura accompagnée pendant les treize premières années de sa vie. Elle se remémore des scènes, des écrits, des conversations, des disputes, des moments magiques, tout ce qui jalonne une vie…..

« On continue à respirer qu’on le veuille ou non. Personne n’est là pour t’expliquer comment c’est supposé marcher. Les règles d’usage ne s’appliquent plus. »

Les règles d’usage, c’est qu’une Maman doit rentrer après le travail, elle doit revenir au foyer familial où on l’attend…. Sauf que ce n’est pas le cas alors tout est bouleversé….et les règles ne sont plus les mêmes…. Il faut trouver d’autres « codes », d’autres façons de vivre….

A l’autre bout des Etats-Unis, Wendy va faire différentes rencontres qui la feront grandir. Entre autres, celle d’un libraire qui lui conseille des lectures. J’ai apprécié cet apport qui nous offre d’autres horizons par l’intermédiaire de ces opus dont la jeune fille parle un peu.

Explorant avec finesse et doigté divers thèmes comme les rapports familiaux , l’adolescence et sa complexité, la mort, et toutes les situations difficiles qui en découlent, l’auteur nous offre un recueil poignant mais pas larmoyant dans lequel je me suis retrouvée pour plusieurs aspects (la mère de Wendy achète les cadeaux de Noël dès que le précédent est terminé, je fais pareil) et j’ai découvert qu’une phrase particulière faisait écho en moi, me mettant les larmes aux yeux :

« Quand on a un enfant, il se passe n phénomène bizarre, lui avait dit un jour sa mère. Le truc dont j'avais le plus peur, c'était la mort. Mais une fois que je t'ai eue, ce n'était plus pareil. Le pire, ce serait qu'il t'arrive quelque chose. »

Un roman magnifiquement écrit sur le chemin d'une jeune fille vers l'âge adulte et vers les choix qu'il faut faire, le tout empreint d’une tendresse infinie.


Les règles d’usage
Auteur : Joyce Maynard
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Isabelle D. Philippe
Éditions : Philippe Rey (Septembre 2016)
ISBN : 978-2-84876-535-8
480 pages

Quatrième de couverture

Wendy, treize ans, vit à Brooklyn. Le 11 septembre 2001, son monde est complètement chamboulé : sa mère part travailler et ne revient pas. L’espoir s’amenuise jour après jour et, à mesure que les affichettes DISPARUE se décollent, fait place à la sidération. Le lecteur suit la lente et terrible prise de conscience de Wendy et de sa famille, ainsi que leurs tentatives pour continuer à vivre. Le chemin de la jeune fille la mène bientôt en Californie chez son père biologique qu’elle connaît à peine – et idéalise. Son beau-père et son petit frère la laissent partir le coeur lourd, mais avec l’espoir que cette expérience lui sera salutaire. Assaillie par les souvenirs, Wendy est tiraillée entre cette vie inédite et son foyer new-yorkais qui lui manque


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aurele S.A 28/12/2017 09:59

C'est un roman formidable,touchant et pénétrant.Une ode à la vie.