Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par collectif-litterature

Variable d’ajustement, de Philippe Declerck

Une chronique de Cassiopée.

Dommage collatéral ?

Variable d’ajustement…. « Ce sont les entreprises qui licencient le plus qui, souvent, embauchent également le plus. Cette mobilité contrainte est liée à une politique de l'entreprise qui ajuste en permanence ses effectifs, non seulement en quantité, mais aussi en qualification. » (source : « alternatives économiques »).

Mathilde a tout pour être heureuse … Un mari plutôt beau gosse, deux enfants agréables, une maison, un emploi de cadre qui la met en valeur et lui permet d’exprimer tout son potentiel…. C’est une femme à l’aise, qui s’est forgée à la force du poignet sous les regards admiratifs de ses parents, issus d’un milieu plutôt modeste. Elle a réussi et elle est leur fierté…. C’est une habituée des tailleurs chics et des talons, du maquillage soigné, des  dossiers à traiter toujours plus vite et mieux, des colloques et dîners impromptus, des emplois du temps minutés, des  hommes et des femmes à gérer avec fermeté et aisance….

Et puis, un jour, la sentence…. Le grand patron d’Atout Sport, où elle exerce depuis plus de dix ans, la reçoit ainsi que quelques autres collègues après une réunion où il a parlé à tout le personnel….Elle fait partie de ceux dont, en raison des résultats de l’entreprise, des chiffres et surtout de la « fameuse variable d’ajustement », il faut se séparer mais « avec vos diplômes, votre expérience et blablabla…je ne suis pas inquiet pour vous… »
C’est le coup de massue pour Mathilde, la rencontre avec un monde qu’elle ne connaît pas : celui du chômage et de tout ce qui va avec : les démarches infructueuses, les regards de compassion, l’inactivité, le stress, l’opinion des autres, lourde, si lourde, la lutte puis le désespoir, les hauts, les bas…..

On pourrait penser que cette femme ne pensait qu’à sa réussite sociale et que retomber sur terre lui aura permis d’appréhender la vie autrement…. Le problème c’est qu’elle ne se relève pas, bien au contraire, elle s’enfonce…Alors on peut se poser la question : « Et moi, s’il m’arrive la même chose, sui-je armée pour lutter ? Où sont mes priorités ? » Elle est fragile, veut se donner l’illusion d’être forte mais le système la brise, petit à petit : « trop qualifiée, trop vieille (à quarante-deux ans ?), trop ceci, pas assez cela…. » Y-a-t-il un moule dans lequel se couler pour plaire aux futurs employeurs ? Que dire des stages ou autres remises à niveau (l’auteur écorche bien notre société et ça sonne vrai….tellement juste qu’on voudrait fermer les yeux, ne pas lire, ne pas découvrir cette détresse, qui pourtant, parfois, est si proche….)

C’est un livre à l’écriture si fluide (bravo à l’auteur, un homme, qui se met dans la peau d’une femme)  que dès les premiers mots on accroche au récit, on veut tenir la main de Mathilde, l’accompagner, lui donner le courage de se battre, l’énergie pour avancer, comme si en agissant ainsi, on aidait tous ces oubliés qui vivent des situations semblables (voudrait-on se donner bonne conscience ?). Le contenu est émouvant, troublant, mais jamais pathos, ni voyeur. Philippe Declerck garde un ton juste, un rythme régulier qui suit la jeune cadre dans ses déboires, ses espoirs, son quotidien, nous rappelant que tous les chômeurs ne choisissent pas leur situation, que beaucoup sont victimes d’un mode de fonctionnement que nous cautionnons malgré nous. Alors que faire me direz-vous ? Déjà, à chacun, sur le lieu de son activité professionnelle, de ne jamais, jamais, oublier les mots : respect et humanité…. Il faut un début à tout, cela en sera, peut-être, un…..

Variable d’ajustement
Auteur : Philippe Declerck
Éditions : Fleur Sauvage (Avril 2016)
243 pages
ISBN :  979-1094428221

Quatrième de couverture

D'un statut de cadre dirigeant, Mathilde se retrouve au chômage sans que rien ne l'y prépare. Découvrant qu'elle n'était qu'une "variable d'ajustement", la quadragénaire, mère et épouse, entame alors une lente et douloureuse descente aux enfers.

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article