Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par collectif-litterature

Lavage  à froid uniquement, de Aurore Py

Une chronique de Cassiopée.

Et si on faisait une machine ?

Avec une écriture enlevée, jubilatoire, l’auteur nous entraîne dans le cycle complet d’une machine à laver ;-)

Ça décape, ça brasse, ça tord (de rire), ça essore et ça vous laisse le temps de vous étendre sur le canapé pour une lecture sans temps mort. On rit beaucoup, mais quelques sujets graves sont abordés, le plus souvent avec humour, parfois avec le recul nécessaire à la prise de conscience du lecteur. En effet, quelle place est laissée aux femmes lorsqu’elles ont des enfants à élever et un métier passionnant qui les accapare trop ? Quel rôle peut avoir l’époux devant celle qui reste à la maison mais dont, de fait, l’horizon est restreint ? Comment lui permettre de toujours s’épanouir ? Où est le juste équilibre pour ne rien sacrifier et surtout ne pas culpabiliser ? Comment gérer celle qui est mère jusqu’au bout des ongles, envahie par le quotidien et qui n’en reste pas moins la compagne de tous les jours ? Comment l’aider, lorsque, harassée, elle baisse les bras et ne fait plus face ? Ce n’est aisé  ni pour celui qui reste à la maison, ni pour celui qui travaille, fuyant parfois l’atmosphère plombée par les couches et les cris des enfants ….

Les personnages sont truculents, avec des caractères bien définis. Le policier entêté m’a bien amusée, collé aux basques de notre mère de famille. Le mari qui ne sait plus où donner de la tête, qui se laisse prendre au piège du presque adultère est attachant dans sa façon de perdre pied de temps à autre. Quant à notre maman au foyer, qui goûte à la liberté et à la fantaisie, elle a un franc parler et une façon de s’exprimer qui donnent envie de faire rapidement sa connaissance pour une escapade « entre filles ». Tiens d’ailleurs, n’est-ce pas là que le bât blesse ?  Finalement, ce qui lui manque peut-être, c’est une bonne copine, une vraie, celle qui peut comprendre les choses et aider, lorsqu’il y a besoin, sans juger ?

J’ai beaucoup ri en lisant ce roman. J’ai apprécié la construction globale et les « différents cycles de lavage » ainsi que les citations de l’ordre de Saint-Benoît. Aurore Py a un style direct, simple, mais on sent qu’elle n’est pas superficielle et qu’elle a de nombreuses connaissances, son vocabulaire est plutôt riche. Sous les dehors d’un texte léger, elle évoque de vrais problèmes de société et son propos n’est pas dénué de sens même si elle l’écrit avec humour.  C’est un réel plaisir de la lire. Elle présente les situations et les événements de façon très visuelle et plusieurs fois, je me suis prise à imaginer les scènes le sourire aux lèvres. C’est frais, actuel, drôle. 

 

Lavage  à froid uniquement
Auteur : Aurore Py
Éditions de l’Aube (Mars 2016)
Nombre de pages : 272
ISBN : 978-2-8159-1416-1

Quatrième de couverture

« Ça part de traviole d’emblée et si je devais me présenter, je ne saurais trop par quel bout prendre ma vie. Aujourd’hui, elle se résume à être mère au foyer. J’ai 37 ans, trois enfants, un bel appartement au centre de Lausanne et bien que ça manque d’originalité, oui, je suis désespérée.

Avant cela, j’étais médecin urgentiste. Avant cela encore, je faisais le deuil de ma mère morte trop tôt et de mon père entré dans les ordres. Ah, et j’ai un frère, pas bien stable lui non plus. Un mari, par contre, qui l’est pour nous tous.

Mais tout ça, c’est sans compter le cadavre qui vient de s’inviter sur la poussette des twins... »

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article