Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par collectif-litterature

"Moi, Malala", de Malala Yousafzai

"Un enfant, un professeur, un livre et un stylo peuvent changer le monde"

 

Je me souviens très bien, la première fois que j'ai parlé de Malala, Une de mes élèves répétait à l'envi « Pas le goût maîtresse....  ». Je lui avais alors suggéré d'aller à l'ordinateur de la classe, de taper « Malala » dans un moteur de recherches, de revenir me voir ensuite.... C'était en 2011, on commençait à parler d'elle ailleurs que dans son pays. Maintenant la plupart des gens la connaissent... Et elle s'est vue décerner en Octobre 2014, le prix Nobel de la paix à tout juste 16 ans...

Ce livre est construit en cinq parties, dont le nombre de pages est inégale,

On découvre d'abord l'histoire de son père et l'attitude de ce dernier à la naissance de Malala, le profond désir de lui offrir la même éducation qu'à un garçon. Et puis, on « rencontre » la jeune fille, celle qui a soif de savoirs, mais également de justice, celle qui commence par un blog relayé par la BBC, sous le pseudonyme de Gul Makai et qui combat pour l'éducation des jeunes filles dans un pays où les talibans ne veulent pas de ça. Elle a grandi dans l'école que dirigeait son père et n'a eu de cesse d'apprendre toujours et encore et surtout le souhait que les autres filles se voient offrir la même chose qu'elle. Elle a toujours beaucoup lu, avide de tout ce qui peut l'aider à avancer dans le monde.

Sa relation avec son père est très forte, il la porte dans toutes ses luttes.

- Tu as peur, à présent ? Demandai-je à mon père.

- La nuit, la peur est forte, disait-il. Mais le matin, en plein jour, nous retrouvons le courage.

[...]

Si l'on souhaite résoudre un conflit ou une querelle, il faut en premier lieu parler le langage de la vérité.

Bien entendu, elle a peur parfois.

« Adieu musique ! Il vaut mieux taire même tes airs les plus doux. Les talibans à l'orée du village ont figé toutes tes lèvres. »

Après la tentative d'assassinat dont elle a été victime, il lui a fallu de longs mois pour retrouver la santé, des opérations délicates, dont une reconstruction du crâne. Elle était inquiète, loi des siens, coupée de ses racines, et au départ sans contact avec eux.

Elle vit maintenant, avec sa famille, à Birmingham, mais on sent bien que ce n'est pas facile pour elle d'être loin de ses racines.

Mais elle continue d'agir, elle témoigne, elle parle, elle écrit, elle lutte. C'est un tout petit bout de femme qui a du caractère, qui ne pense pas qu'à elle mais aussi aux autres. C'est un tout petit bout de femme qui a tout d'une grande dame....

Moi, Malala , Je lutte pour l'éducation et je résiste aux talibans
Auteur : Malala Yousafzai avec la contribution de Christina Lamb
Genre : autobiographie
Éditions :Calmann-Levy (Octobre 2013)
Nombre de pages :390
ISBN : 978-2702154403


Quatrième de couverture

Lorsque les talibans ont pris le contrôle de la vallée du Swat, au Pakistan, une toute jeune fille a élevé la voix. Refusant l’ignorance à laquelle la condamnait le fanatisme, Malala Yousafzai résolut de se battre pour continuer d’aller à l’école. Son courage faillit lui coûter la vie.
Le 9 octobre 2012, alors qu’elle n’avait que quinze ans, elle fut grièvement blessée par un taliban dans un car scolaire. Cet attentat censé la faire taire n’a que renforcé sa conviction dans son combat, entamé dans sa vallée natale pour la conduire jusque dans l’enceinte des Nations unies. À seize ans à peine, Malala Yousafzai est la nouvelle incarnation mondiale de la protestation pacifique et la plus jeune candidate de l’histoire au prix Nobel de la paix (reçue en Octobre 2014)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article